NOTRE RECETTE DE DEO CREME
LA RECETTE

Ingrédients :

  • 1 CAS (cuillère à soupe) d’huile de coco bio (10g) (2 CAS si pas de karité)

  • 1 CAS de karité bio (10g) (optionnel)

  • 1 CAS bombée d’argile blanche  (12g)

  • 1 CAS de bicarbonate de soude alimentaire (12g)

  • 3 gouttes d’Huile Essentielle (HE) de Palmarosa bio*

  • 3 gouttes d’HE bio de lavande vraie OU de menthe poivrée** OU d’ylang ylang

  • 1/3 de Cuillère à café (2g) de cire fondue d’abeille ou végétale (optionnel)

 

Comment fait-on ?

1) Mélangez dans un bol en inox ou verre, au bain marie, l'huile de coco et le karité

2) Optionnel : en été, ajoutez 1/3 de Cuillère à café (2g) de cire fondue d’abeille ou végétale (au bain marie ou micro onde), et mélangez vigoureusement

3) Hors du feu, ajoutez (et mélangez à chaque ajout) : l'argile et le bicarbonate de soude. 

4) Ajustez si nécessaire avec de l'huile de coco liquide (préalablement chauffée), vous devez obtenir une consistance crémeuse. 

5) Quand le mélange est tiède (pas trop chaud), ajoutez les huiles essentielles choisies. 

Laissez refroidir, 

C'est prêt !  

 

POURQUOI FAIRE SON DEO SOI-MÊME ?

Pour éviter de s’exposer à des substances nocives pour la santé et pour l’environnement.

 

Celles que l’on rencontre le plus souvent et qui sont problématiques :

 

L’aluminium, plus précisément sous la forme de « sel d’aluminium» : le chlorure d’aluminium (sel d’aluminium et de chlore) est utilisé par les fabricants de cosmétiques car il supprime efficacement la transpiration. Mais l’aluminium, surtout sous la forme de sel d’aluminium, est une substance dite « instable ».  Cela signifie qu’elle peut traverser la barrière de la peau. Les sels d’aluminium sont alors soupçonnés d’être toxiques : ils favoriseraient le cancer du sein et auraient des effets néfastes sur le système nerveux à long terme (alzheimer).

 

Plus d’infos sur l’aluminium et ses effets sur la santé ici : Haro sur l'alu

 

Les parabens : ils servent de préservateurs/conservateurs et de stabilisants, comme l’aluminium ils peuvent être absorbées par la peau et ont ensuite une activité oestrogénique : ce sont des perturbateurs endocriniens (voir définition ici : les perturbateurs endocriniens, c'est quoi ?)

 

Dans les déos du commerce, on évite donc ceux qui contiennent :

  • des sels d’aluminium : aluminium, aluminium chloryde, aluminium chlorydrate, aluminium chlorydrex …

  • des parabens : butyl paraben, Methyl paraben, ethyl paraben, isobutyl paraben…

  • de l’alcool : alcohol…

  • des phtalates : parfum, fragrance…

  • du triclosan : triclosan

  • du propylène glycol : propylène glycol, propylene glycole

Plus d’infos sur les ingrédients à éviter à la fin de cet article : Comment bien choisir son déo

PRECAUTIONS SUR LES HUILES ESSENTIELLES

De manière générale:

  • Evitez d’utilisez une huile essentielle pure sur la peau,  préférez la mélanger avec une huile végétale car certaines sont dermocaustiques

  • Faites un teste allergène, sur le coude ou le poignet par exemple, avant d’utiliser le produit sur d’autres parties du corps (ce qui est vrai pour n’importe quel produit, naturel ou pas, avec des huiles essentielles ou non)

  • Les huile essentielles ne sont pas interchangeables dans une recette, si vous souhaitez utiliser une autre Huile Essentielles dans une recette, vérifiez toujours si l’usage est approprié (voir par exemple la www.compagnie-des-sens.fr), ou mieux, adressez-vous à un(e) spécialiste

  • La plupart des huiles essentielles sont à proscrire pour les femmes enceintes, les jeunes enfants (-10 ans) ainsi que les personnes âgées ou malades – dans ce cas, vous pouvez faire la recette sans huile essentielle.

 

Ces indications sont générales, selon votre cas, adressez vous à un(e) spécialiste. 

Un déo oui, un anti-transpirant non !

Le corps a besoin d’éliminer certaines toxines, et cela passe en partie par la transpiration. Quand on bouche les pores de la peau sous les aisselles, on empêche le corps de fonctionner correctement. L’anti-transpirant est donc à utiliser avec modération (pour ton mariage passe encore) et le mieux c’est de ne pas en utiliser tout simplement et de préférez un déodorant (qui cache les odeurs).

C’est pas cher et c’est facile à faire

Fabriquer son déo ne revient pas cher du tout (quelques euros), ça se conserve sans souci (plusieurs mois) et c’est très facile à réaliser (15 minutes si on inclus la vaisselle des récipients ;-)).

 

Utilisation :

En suivant cette recette, vous avez réalisé un « déodorant crème ». Pour l’appliquer, il suffit de passer deux doigts dans le petit pot qui contient le mélange et de l’appliquer sous chaque bras, en étalant bien sur toute l’aisselle. Il n’est pas utile d’en mettre une grande quantité, le bout des doigts suffit amplement ! 

Il est aussi possible de faire cette recette dans un contenant « stick ». Mais c’est plus compliqué à laver et ils sont presque toujours en plastique (substance qui contient du bisphénol A). Nous on préfère le verre ou l'inox.  

Les ingrédients du déo et leurs pouvoirs magiques

 Les ingrédients utilisés dans la recette ont pleins d’autres super pouvoirs, mais nous ne listerons ici que ceux qui nous intéressent pour faire un déodorant efficace ;-)

 

HUILE DE COCO BIO : 

Elle a des propriétés anti bactériennes… et c’est bien pratique ! Pour information, la « mauvaise odeur » lorsque l’on transpire ne vient pas de la transpiration elle-même, mais de la prolifération de bactéries. Ce phénomène se produit principalement en milieu humide et chaud (ici dans notre transpiration). C’est pourquoi en évitant la prolifération de bactéries, on diminue les « mauvaises odeurs ». L’huile de coco est aussi un antioxydant (cela évite aux huiles et beurres de rancir), elle nourrit,  « hydrate », cicatrise, et est utile pour la consistance du déo (en dessous de 25 degrés l’huile de coco se solidifie).

BICARBONATE DE SOUDE ALIMENTAIRE : 

Il neutralise les odeurs (ça tombe bien !), lutte aussi contre les bactéries et les champignons, il favorise l’ouverture des pores de la peau et l’élimination des toxines. A ne pas confondre avec le bicarbonate de soude technique qu'on utilise pour les produits ménagers (qui est moins pur et moins fin)

ARGILE BLANCHE :

C'est un absorbant naturel, elle a des propriétés d’absorbtion et d’adsorption (reminéralise et détoxifie la peau, en échangeant ses sels minéraux avec les toxines et les impuretés de la peau).

BEURRE DE KARITE BIO :

Il nourrit et hydrate (les aisselles sont une zone qui est souvent fragilisée avec l’épilation / le rasage) ; il est aussi utile pour donner une texture crémeuse au déo et faciliter son application.

HUILE ESSENTIELLE DE PALMAROSA BIO: 

Cette huile essentielle s’utilise contre la transpiration excessive, elle est anti-bactérienne et antimycose.

 

HUILE ESSENTIELLE DE LAVANDE VRAIE BIO : 

Elle est anti-sceptique et aide à la cicatrisation des brulures et blessures (cf. zone d’épilation et de rasage), elle a une bonne odeur, c’est une huile essentielle très bien tolérée.

HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVREE BIO : 

Elle est rafraichissante, anti bactérienne et s’utilise contre la transpiration excessive. Attention : à ne pas utiliser en cas de problèmes cardiaques.

HUILE ESSENTIELLE D'YLANG YLANG : 

Ici on l’utilise davantage pour l’odeur et le fait qu'elle soit plutôt bien tolérée, que pour ses propriétés, pourtant nombreuses (antifatigue, aphrodisiaque, anti-vergeture, apaisante...).

REFLEXIONS COMPLEMENTAIRES

Et la pierre d’Alun alors ?

Elle controversée, et le manque d’étude sur le sujet nous pousse à suivre le principe de précaution, d’autant plus que la pierre d’alun est un anti-transpirant (et vous l’avez compris, nous la transpiration, on est pour !), et peut être assez irritante pour les peaux sensibles. Dans le doute donc, on vous conseil donc plutôt d’utiliser autre chose. Plus d’info là : passer aux déo naturels - le guide ultime ou là pierre d'alun la fausse bonne idée.

 

Variantes de recettes :

Si vous avez la flemme de fabriquer votre déo, vous pouvez utiliser le bicarbonate de soude alimentaire seul, c’est déjà très efficace et encore plus économique : tapotez la poudre du bout des doigts sur vos aisselles. Plus d’infos ici : Le déo le plus efficace du monde

 

Attention, si vous avez une peau sensible, ou si vous ressentez des brulures au niveau des aisselles avec cette recette (dès la première application ou après plusieurs applications), arrêter d'utiliser le déo. Vous pouvez essayer de réaliser à nouveau cette recette sans bicarbonate et/ou sans huiles essentielles (qui sont les actifs potentiellement les moins bien tolérés pour les peaux sensibles dans cette recette). 

 

Vous trouverez d’autres recettes et articles intéressants sur le sujet ici :

- Ma routine slow déo bio

- un déo naturel en 5 minutes chrono

 

 

Et si je ne veux pas fabriquer mon déo, comment bien le choisir ?

On vous conseille évidemment de faire votre déo vous même car c’est beaucoup plus économique, zéro déchet et tout aussi efficace. Mais si vous n’avez pas le temps ou l’envie, voici une liste non exhaustive de déodorants du commerce, à la composition irréprochable et tout à fait efficaces !

Astuce pour laver votre linge si vous avez des tâches jaunes de transpiration :

 

Faites tremper le vêtement dans de l'eau chaude et des cristaux de soude (environ 2 CAS de cristaux pour 1 litre d’eau) et rincez.

C'est magique !!