FINANCER SON PROJET: QUAND FAUT Y ALLER, FAUT Y ALLER ! - Partie 1

N’étant pas riche, autrement dit, n’ayant pas beaucoup de fonds propres (Et oui ma carrière dans l’associatif n’a, étonnement, pas fait de moi une milliardaire) il a fallu assez rapidement que je me pose la question des financements du projet. 

 

Voici comment s’est passé ma recherche de financements :

1 - LES FONDATIONS D'ENTREPRISES

Et puis j'ai respiré un bon coup, décroché le téléphone et j’ai contacté ces fondations une par une, en leur présentant le projet et une proposition de partenariat.

 

Et puis patatra, désillusion totale ! Nous sommes une entreprise, certes ESUS – avec l’agrément économie sociale et solidaire, mais une SAS quand même, ce qui ne nous permet pas de recevoir des pépètes sous forme de mécénat. : AUCUNE fondation ne peut nous financer, seules les associations peuvent recevoir ce type d’aide. #Tristitude

 

Ô rage ô désespoir, après tout ce temps passé !

Un point positif sort quand même de cette histoire, au moins j’ai une jolie présentation du projet, courte et efficace, que je peux désormais envoyer aux producteurs ou aux nouveaux partenaires avec qui l’on souhaite travailler.

J’ai d’abord pensé aux fondations. Toutes les associations dans lesquelles j’avais travaillé et que je j’avais accompagné étaient financées en grande partie par des fondation (d’entreprise) !

J’ai passé plusieurs semaines à fouiller le net et à demander des contacts à droite à gauche pour faire une jolie liste bien remplie avec THE contact privilégié de chaque fondation qui pourrait être intéressée par le projet.

 

Quelques sites utiles :

- http://www.fondations.org/

- https://www.fondationdefrance.org/en

- https://entreprise-environnement.org/1-pour-la-planete/

 

J’ai ensuite passé beaucoup de temps sur une proposition de partenariat qui puisse s’adapter à mes différents interlocuteurs.  J’ai fait un joli powerpoint qui présente le projet, avec dans l’ordre : présentation, objectifs, activités, bénéficiaires, partenariats, l’équipe, facteurs de succès, objectifs d’impact et rétro-planning

2 - LES APPELS A PROJET

La deuxième option pour se financer est :  l’ appel à projet.

L’avantage c’est qu’ils sont généralement ouverts à plusieurs types de structures (pas uniquement les associations). 

Par contre, il faut rester très réactif pour trouver ceux auxquels il est POSSIBLE de participer. En effet, il faut que :

- l’objet de l’appel à projet corresponde (à peu près) à son projet

- identifier les appels à projet qui offrent un gain suffisamment intéressant pour le projet (sous, accompagnement, conseils, etc)

- avoir le bon âge et ou la bonne situation (oui beaucoup d’appel à projet se font sur l’âge ou la situation – en recherche d’emploi, etc)

- Etre dans la bonne zone géographique

- que ce soit un appel à projet auquel les « projets en création » puissent participer

etc

A cela s’ajoute les modalités de participation. Ce n’est par exemple par la meilleure idée du monde de participer à beaucoup d’appels à projet qui fonctionnent sur le système du vote, et ou pour gagner il faut faudrait donc à chaque sois faire voter sa communauté (et c’est de plus en plus courant !) au risque de rapidement la fatiguer, de perdre son soutien et de ne rien gagner du tout !

 

Vous le voyez, ça commence à faire une sacrée liste de choses à prendre en compte... Mais il n’empêche pas qu’il y a de bonnes choses à trouver !

 

Nous, concrètement, nous avons participé au tout début du projet au concours de la fabrique Aviva. Ça nous a demandé beaucoup de temps et d’énergie mais ça nous a aussi forcé à avancer sur le projet…en créant nos premiers éléments de communication : page facebook, description claire du projet, un nom pour le projet, etc.

 

Pour le concours fonctionnant sur le système du vote, nous avons passé plusieurs semaines à solliciter nos amis et notre famille, et les amis de nos amis pour voter. Si au début on avait peur de passer pour des relous, je me suis rendue compte qu’en fait ça constituait une super opportunité pour renouer des liens avec des personnes perdues de vue, ravies d’avoir de mes nouvelles et moi des leurs. Et ça, ça en valait carrément la peine :-)

 

Et puis nos efforts ont payé puisque nous sommes arrivés dans les 10 premiers sur 200 projets (!)

Nous avons remporté 2000 €, ce qui nous a donné du courage (et quelques sous) pour la suite.

 

Depuis nous avons tenté plusieurs autres appels à projets, certains où nous sommes arrivés en finale, mais nous n’avons pas gagné d’autres prix.

 

Si on est en course pour un concours pour lequel on a besoin de vos votes on vous mettra le lien ici  ;-) >> PAS de lien actuellement

 

Quelques sites utiles pour les appels à projets :

http://www.say-yess.com/categorie/appel-a-projet/

https://www.afecreation.fr/pid563/concours-fondations.html

La suite dans dans un second article :-) 

IRIS.H - 2 AVRIL 2018